Magali GUADALUPE MIRANDA Avocat au Barreau des Hauts-de-Seine
Magali GUADALUPE MIRANDAAvocat au Barreau des Hauts-de-Seine

L'OFPRA

Préparer l'entretien

Pour bien vous préparer à l'entretien avec le commissaire de protection de l'OFPRA, il est recommandé de demander conseil à un avocat pour vous aider à organiser votre récit de manière logique, et à rassembler des documents pour renforcer vos déclarations.

 

Certaines choses sont très simples mais très importantes, comme par exemple :

  • une carte, indiquant l'endroit d'où vous venez, là où vous avez vécu, les endroits que vous avez traversés
  • la chronologie des événements qui vous ont poussé à quitter votre pays
  • des photographies des personnes ou des lieux importants
  • des témoignages des gens qui connaissent votre histoire

Pendant l'entretien

L'entretien OFPRA est un passage très important de votre demande d'asile.

 

L'Officier de protection va vous poser des questions sur vous, votre vie au pays, votre famille, votre travail, puis va vous demander d'expliquer les raisons qui vous ont poussées à quitter votre pays. Il faut être très précis dans vos réponses.

 

Tout est noté par l'Officier sur son ordinateur, et tout est enregistré par un micro posé sur son bureau.

 

Depuis la réforme du 29 juillet 2015, le demandeur d'asile peut être accompagné :

  • soit d'un avocat
  • soit d'un représentant d'une association habilitée (défense des droits de l'homme, des droits des étrangers ou des demandeurs d'asile, des droits des femmes ou des enfants ou d'une association de lutte contre les persécutions fondées sur le sexe ou l'orientation sexuelle)

 

L'avocat ou le représentant de l'association ne peut intervenir qu'à l'issue de l'entretien pour formuler des observations.

Après l'entretien à l'OFPRA

Il est parfois possible d'envoyer des pièces complémentaires après l'entretien.

Dans tous les cas, une absence de décision ne vaut pas une décision implicite. Vous devez attendre que l'OFPRA statue sur votre dossier.

 

Si vous recevez une décision de refus, vous pouvez faire appel devant la Cour nationale du droit d'asile.

Office français de protection des réfugiés et des apatrides

 

201, rue Carnot
94136 Fontenay-sous-Bois Cedex


Tél. : 01 58 68 10 10

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Magali LOUSTAU-GUADALUPE MIRANDA